عربي中文EnglishFrançaisРусскийEspañol

Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre

 

Cible 10.3

Assurer l’égalité des chances et réduire l’inégalité des résultats, notamment en éliminant les lois, politiques et pratiques discriminatoires et en encourageant l’adoption de lois, politiques et mesures adéquates en la matière

La CNUDCI élabore des normes internationalement acceptées qui promeuvent l’égalité des chances, la réduction de l’inégalité des résultats et l’élimination de la discrimination. Ses travaux sur les sûretés, par exemple, visent à assurer des conditions égales pour tous en matière d’accès et de coût du crédit. L’Assemblée générale a souligné l’importance des normes de la CNUDCI pour “promouvoir le développement durable, équitable et sans exclusive, la croissance économique et l’emploi, les investissements et l’esprit d’entreprise”, garantir “la paix, la stabilité et le bien-être de tous les peuples”, encourager “la coopération économique universelle entre tous les États sur la base de l’égalité, de l’équité, de la communauté d’intérêts et du respect de la légalité” et “promouvoir la bonne gouvernance, le développement économique durable et l’élimination de la pauvreté et de la faim”. Elle encourage les États à utiliser les normes de la CNUDCI pour mettre en œuvre la réforme du droit commercial. Par l’entremise de son secrétariat, la CNUDCI aide les États à comprendre, utiliser, adopter, interpréter et appliquer ses normes. Voir également la cible 16.b pour les questions connexes.

Cible 10.6

Faire en sorte que les pays en développement soient davantage représentés et entendus lors de la prise de décisions dans les institutions économiques et financières internationales, afin que celles-ci soient plus efficaces, crédibles, transparentes et légitimes

L’Assemblée générale et la CNUDCI ont souligné l’importance des travaux de la Commission pour les pays en développement et manifesté le désir daider les États en développement à être mieux représentés, notamment par des “personnes possédant une compétence reconnue dans le domaine du droit commercial international” qui contribueront plus activement à la création d’un droit commercial uniforme. Il conviendrait de parvenir à une représentation plus large et plus spécialisée non seulement pour élaborer des normes de droit commercial internationalement acceptées, mais aussi pour renforcer les compétences et les capacités locales “en vue de mettre en place des cadres réglementaires et autres qui favorisent les affaires, le commerce et les investissements”. Voir également la cible 16.8 pour les questions connexes et des informations sur le Fonds d’affectation spéciale constitué en vue d’octroyer une aide au titre des frais de voyage aux pays en développement qui sont membres de la CNUDCI.

Cible 10.b

Stimuler l’aide publique au développement et les flux financiers, y compris les investissements étrangers directs, en faveur des États qui en ont le plus besoin, en particulier les pays les moins avancés, les pays d’Afrique, les petits États insulaires en développement et les pays en développement sans littoral, conformément à leurs plans et programmes nationaux

L’aide multilatérale et internationale constitue l’une des sources de financement du développement. Le manque de transparence et de responsabilité, les procédures d’achat couteuses et compliquées et la mauvaise gestion des fonds publics dissuadent les donateurs de décaisser des fonds. Dans le cadre de l’efficacité de l’aide au développement, les pays bénéficiaires ont entrepris de mettre en œuvre des réformes dans les secteurs concernés de leur économie. En réponse, les donateurs se sont engagés à avoir peu à peu recours aux systèmes des pays partenaires lorsque ceux-ci appliquent des normes mutuellement convenues. Voir également les cibles 1.a, 17.1, 17.3 et 17.5 pour les questions connexes.